PCF Vigneux-sur-Seine

PCF  Vigneux-sur-Seine
Accueil
 
 
 
 

LE LOGEMENT SOCIAL EN iLE DE FRANCE : MANIFESTATION LE 7 AVRIL

Le logement social, c’est l’habitat à loyer modéré

Appel à manifester le 7 avril 2016 à 18h devant le Conseil régional d’Ile-de-France

 

La Région Ile-de-France a adopté « un dispositif anti-ghettos » avec une délibération visant à ne plus financer les logements sociaux dans les communes qui en comptent plus de 30%.

 

Nous nous opposons à cette décision idéologique qui va aggraver la crise du logement en Ile-de-France pour 7 raisons :

 

  1. Faire croire que le logement social est responsable de la création de « ghettos », c’est stigmatiser 70% de la population d’Ile-de-France éligible au logement social de par leur revenu. C’est stigmatiser les habitants du logement social. C’est refuser de voir les problèmes sociaux qui existent aussi dans les copropriétés dégradées, ou dans le logement privé exploité par des marchands de sommeil. Les logements insalubres se trouvent dans le privé, pas dans le logement public !

 

  1. Cette mesure punit les villes qui construisent du logement répondant à la demande. Elle n’oblige pas les villes qui ne respectent pas la loi SRU à construire du logement social. Elle va donc faire baisser le nombre de logements sociaux dans la région qui compte 600 000 demandeurs de logement.

 

  1. La construction de logement en Ile-de-France qui connaît une pénurie aussi forte que lors de l’appel de l’Abbé Pierre va être ralentie ou bloquée. La situation des entreprises du bâtiment et donc de l’emploi va s’aggraver dans notre Région.

 

  1. Mettre la barre à 30% de logements sociaux quand 70% des habitants d’Ile-de-France sont éligibles au logement social, c’est gérer la pénurie. Cela fera monter les prix des loyers dans le privé (dont la droite refuse l’encadrement). C’est obliger les salariés à s’endetter pour acheter un logement répondant à leurs besoins, c’est empêcher des jeunes de trouver un logement social dans leur ville.

 

  1. Cette décision est une manœuvre politique qui vise à stigmatiser le logement social, au nom de la mixité, et conforter ainsi les villes qui ne veulent pas en construire. Cette manœuvre est d’autant plus claire que, en même temps que la majorité LR/UDI adoptait cette mesure au nom de la mixité, elle soutenait l’entre soi sociologique du XVIe arrondissement de Paris refusant la création d’un centre d’accueil de SDF !

 

  1. Cette décision ne respecte pas la démocratie en empêchant la mise en œuvre des programmes de constructions équilibrées de logements validés par les citoyens lors des dernières élections municipales.

 

  1. Cette décision conduit à chasser les salariés de la métropole à cause du manque de logements sociaux et de la cherté des loyers dans le privé. Elle favorise la spéculation immobilière.

 

Parce que le logement social, c’est l’Habitat à Loyer Modéré qui vise à assurer le droit au logement pour toutes et tous et qu’il doit permettre aux salariés dans leur diversité, avec ou sans emploi, à avoir droit à un logement de qualité, nous manifesterons et appelons les associations de locataires, les demandeurs de logements, les élus de toutes opinions à manifester pour :

 

  • exiger le retrait de cette mesure discriminatoire de la Région Ile-de-France

  • demander à l’Etat de supprimer la loi Boutin pour relever les plafonds d’accès au logement social et assurer ainsi une meilleure mixité du salariat au sein du logement social

  • demander l’augmentation de l’aide à la pierre pour favoriser la construction de logements de qualité avec des loyers réellement modérés.

 

 

Jeudi 7 avril à 18h00

Rendez-vous devant le Conseil Régional

33 rue Barbet de Jouy – Paris 7ème

Métro Saint François-Xavier

 

Les premiers signataires :

Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers ; Carinne Juste, Maire de Villetaneuse ; Patricia Tordjman, Maire de Gentilly ; Marie-Hélène Amiable, Maire de Bagneux ; Dominique Adenot, Maire de Champigny ; Meriem Derkaoui, Maire d’Aubervilliers ; Didier Paillard, Maire de Saint-Denis ; AzzédineTaïbi, Maire de Stains ; Sylvie Altman, Maire de Villeneuve-Saint-Georges ; Jacqueline Belhomme, Maire de Malakoff ; Philippe Rio, Maire de Grigny ; Dominique Lesparre, Maire de Bezons ; Jean-Claude Kennedy, Maire de Vitry-sur-Seine ; Didier Guillaume, Maire de Choisy-le-Roi, Vice-Président du Conseil départemental du Val-de-Marne ; Patrice Bessac, Maire de Montreuil et Président de l'OPHM ; Philippe Bouyssou, Maire d’Ivry-sur-Seine ; Gilles Poux, Maire de La Courneuve, Stéphanie Daumin, Maire de Chevilly-Larue, François Assensi, Maire de Tremblay-en France.

 

Marc Hourson, Président de l’OPH de Gennevilliers ; Stéphane Peu, Président Plaine-Commune Habitat ; Marie-Claude Garel, Présidente OPH de Nanterre ; Serge Cormier Président de l’OPH de Malakoff ;

 

Vanessa Ghiati, Conseillère régionale ; Didier Mignot, Conseiller régional d’Ile-de-France ; Taylan Coskun, Conseiller régional d’Ile-de-France

 

Christian Favier, Président du Conseil départemental du Val-de-Marne ; Gabriel Massou, Conseiller départemental des Hauts-de-Seine ; Elsa Faucillon, Conseillère départementale des Hauts-de-Seine ; Nathalie Dinner, Conseillère départementale du Val-de-Marne ; Pierre Ouzoulias, Conseiller Départemental des Hauts-De-Seine ; Laureen Genthon, Conseillère départementale des Hauts-de-Seine ; Pierre Garzon, Conseiller départemental de Villejuif, Vice-Président du Conseil départemental du Val-de-Marne ; Flore Munck, Conseillère départementale de Villejuif ; Alain Audheon, Conseiller départemental de Chennevières-sur-Marne, Sokona Niakhate, Conseillère départementale déléguée, Conseillère départementale de Fontenay-sous-Bois/Vincennes ; Lamya Kirouani, Conseillère départementale d’Ivry-sur-Seine ; Hocine Tmimi, Conseiller départemental de Vitry-sur-Seine ; Fatiha Aggoune, Vice-Présidente du Conseil départemental du Val-de-Marne, Conseillère départemental de Gentilly-Kremlin-Bicêtre ; Marie Kennedy, Vice-Présidente du Conseil départemental du Val de Marne, Maire adjointe à Champigny-sur-Marne ;

 

José Moury, Coordinateur collectif logement ANECR ; Philippe Caro, Adjoint au Maire de Saint-Denis ; Isabelle Lorand, Adjointe au Maire de Vitry-sur-Seine ; Régine Ceran, Conseillère municipale de Champigny, Romain Marchand, secrétaire général de l’Association des élu-e-s communistes et républicain-e-s du Val-de-Marne ; Jacqueline Rouillon, conseillère municipale de Saint-Ouen ; Laurent Russier, Président du groupe FDG et partenaires de la Ville de Saint-Denis ; Jaklin Pavilla, Adjointe au Maire de Saint-Denis ; Nadia Seisen, Adjointe au maire de Bagneux ; Jacques Baudrier, Conseiller de Paris ; Carole Lafon, Adjointe au Maire de Gennevilliers ; Raphaëlle Primet, Conseillère de Paris ; Soisiz Nedelec, Adjointe au Maire d’Aubervilliers ; Anthony Daguet, 1er adjoint au Maire d’Aubervilliers ; Stéphane Beltran, Conseiller Municipal en charge du logement et l'habitat à Montreuil; Jocelyne Boyaval, Conseillère municipale de Malakoff ; Sonia Figuères, Adjointe à la maire de Malakoff ; Michelle Betous, Conseillère municipale de Malakoff ; Catherine Margaté, Maire honoraire, Conseillère municipale de Malakoff ; Dominique Cardot, Adjoint à la Maire de Malakoff ; Michael Orand, Conseiller municipal de Malakoff ; Joëlle Larrère, Conseillère municipale déléguée de Malakoff ; Didier Goutner, Conseiller municipal de Malakoff ; Fatiha Alaudat, Adjointe à la Maire de Malakoff ; Saliou Ba, Conseiller municipal de Malakoff ; Joël Allain, Conseiller municipal délégué de Malakoff ;

Rodéric Aarse, Adjoint à la Maire de Malakoff (EELV) ; Corinne Cadays-Delhomme, Adjointe au Maire de La Courneuve ; Christian Fautre Président du groupe des élus communistes, Ensemble et partenaires de Champigny ; Gilles Clavel, Adjoint à la maire de Malakoff ; Pierre-François Koechlin, Conseiller municipal de Malakoff…

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.